e-jambon bio photo

e-jambon

Ce qui se conçoit bien s'exprime clairement.

Email Twitter

Linux s'installe dans les foyers, ou plutôt, est en passe de venir s'y installer.

Je m'explique : le choix du système que l'on utilise à la maison est dicté tant par le marketing que par l'usage. En ce qui concerne les ordinateurs de bureau, je recense quatre usages communs à la plupart des utilisateurs : bureautique, lecture de médias, web/internet, ludique.

Pour Linux, il y a de nombreux systèmes compatibles entre eux dont les interfaces sont simples et élaborées et conviennent à tous les types d'utilisateurs. Ces systèmes basés sur Linux sont opérationnels en matière de bureautique et de lecture de médias, d’usage d’Internet et du web. Ils sont fiables, stables, libres et qui plus est peuvent être installés en même temps que les systèmes propriétaires ( Windows / OS-X).

En revanche, en ce qui concerne l’activité Ludique, Linux est à la traine. L’industrie du jeu vidéo ne s’y intéressait quasiment pas.
Le jeu vidéo n’est pas un « vague » usage en matière d’informatique, c’est incontestablement un usage déterminant.  Considérez  les budgets pharaoniques que les majors de cette industrie consacrent à la réalisation de leurs titres de jeu vidéo pour vous en convaincre. C'est bien qu'il y a un public.

Si les majors du jeu vidéo ne s'intéressaient jusqu'à présent que très peu à Linux (sinon du tout), il semblerait que ça change :

  • Plusieurs "VIP" des majors de l'édition de jeu vidéo ont publiquement énoncé que la politique de Microsoft / Apple ne convenait pas à leur commerce. Parfois même sans l'once d'une ombre de diplomatie (je pense aux réactions du créateur de Minecraft).
  • Le plus populaire des distributeurs, Steam, qui est aussi éditeur de jeu vidéo,  a fait entrer les jeux compatibles / dédiés Linux dans son catalogue. En quelques mois, on compte plusieurs dizaines de jeux vidéos récents dans son catalogue dédiés / compatibles Linux. Il a été suivi par d’autres distributeurs (GOG par exemple).
  • On voit apparaître des jeux vidéos récents / grand-public fonctionnant sous Linux.
  • Des outils dédiés aux professionnels de l’édition du jeu vidéo (des développeurs) apparaissent.
  • Les derniers moteurs graphiques utilisés pour développer les jeux vidéo des majors viennent tout juste de sortir, et sont prêts à être utilisé sous Linux.
  • On voit fleurir des livres et des "tutos" dédiés aux pour les aider à apprendre ces outils ( les publications répondent à un besoin ).
  • Une console grand-public "Linux inside" entre dans les premiers foyers (encore Steam).

Autrement dit, d'un bout à l'autre de la chaîne de production du jeu vidéo, tout est mis en place pour que le futur du jeu vidéo se déroule sur Linux. Depuis le décisionnel en passant par la programmation, la distribution jusqu'aux plates-formes de jeu vidéo.

Tout ça ne s'est pas réalisé sans investissements conséquents. Investissements réalisés par les majors de l'édition du jeu vidéo. Ces acteurs réalisent rarement des investissements dans le vide.

En tout cas, on dirait bien que ça arrive. Tout est réuni pour que Linux puisse _vraiment_ débarquer dans les foyers.

En tout cas, à mon sens, ça se présente plutôt bien : après tout, il y a déjà le cas Androïd, qui est un système basé sur Linux, qui a déjà été adopté...