e-jambon bio photo

e-jambon

Ce qui se conçoit bien s'exprime clairement.

Email Twitter

On en vante les mérite ici et là. Mieux que SublimeText me dit-on ? Alors je compare… En installant bien sûr les plugins pour les fonctions que je juge nécessaire pour mon confort.

Qu’est-ce qu’il a dans le ventre ?

  • Pré-requis : la possibilité d’utiliser les expressions régulières. Succès.
  • Pré-requis : L’ouverture facile de fichier (cmd+P) : je cherche njq2 et il me propose automatiquement et quasi instantanément mes “notes sur jQuery - 2”. Ça s’appelle “fuzzy search”. Les résultats sont présentés intelligemment, je trouve mon bonheur instantanément. Succès.
  • Pré-requis : Menu avec le même comportement, pour interagir avec l’éditeur lui même. Pour les raccourcis qu’on ne connaît pas. Succès.
  • Pré-requis : Facilité de déplacement de texte, si possible avec un minimum d’intelligence. Succès.
  • Pré-requis Fonctionne aussi bien sous Linux / Mac-OSX et Windows. Presque. Comme d’habitude, sous Windows, certaines fonctionnalités sont inaccessibles.
  • Sélection multiple - une fonctionnalité géniale à laquelle je me suis habitué sous SublimeText - Echec.
  • Mise en page automatique du code: Succès.
  • Linter (aide syntaxique / optimisation pour codeur): j’essaie avec le langage pour lequel, à mes yeux, cette fonction est impérative : javascript (et sa syntaxe hideuse). Succès.
  • Prévisualisation du markdown et support du markdown, gros Succès.
  • Pas de prévisualisation en temps réel des modification du css.
  • L’ouverture d’un terminal “à la volée”. Ouverture dans un onglet, carrément. Donc accès direct à vim / emacs. Succès.
  • Le support de powershell : Oui. O.o Succès.
  • Intégration de git : Succès (énorme)
  • Prévisualisation du HTML et des modifications d’un css dessus. LE truc pour lequel, clairement, Bracket a une avance considérable à mon sens quand il s’agit de comprendre comment fonctionne une page web. Ici le preview fonctionne, mais c’est très limité, en comparaison de Bracket.
  • Support de l’écriture de scripts bash / powershell. Oui, pour les deux. Succès.

Conclusion

Je suis habitué à SublimeText. J’aime tester les éditeurs quand il y en a de nouveaux. En général, je repars vite, rarement satisfait par ce que je vois. Il y a toujours “un truc” qui est séduisant, mais rarement l’ensemble.

J’étais passé à SublimeText avec énormément de plaisir. C’est même le premier éditeur que j’utilise pour lequel j’ai payé de mes propres deniers.

Mais Atom est open-source. Il répond à toutes mes exigences et même plus. Pour moi, c’est un argument de poids. Je vais donc lui donner sa chance, l’utiliser quelque temps, et peut être l’adopter pour remplacer SublimeText.